Lors du conseil des ministres du jeudi 2 août 2018, le ministre des Travaux Publics Moustapha Naité a convaincu pour la mise en place du système de Pesage-Péage.
Avec l’évolution du système routier de ces dernières années, toutes les mobilisations de ressources financières s’avèrent nécessaires.. il y va de l’entretien routier surtout et du management indiqué des ressources en la matière. C’est pourquoi le conseil des ministres a entendu le Ministre des Travaux Publics, sur la mise en place du système de Pesage-Péage sur le réseau routier national de la République de Guinée.
Moustapha Naité a indiqué que le coefficient d’agressivité moyen des routes en Afrique au Sud du Sahara est de 1,3 alors qu’en Guinée, ce coefficient est proche de 2,7. Ce qui veut dire qu’une route qui était projetée et construite pour durer 15 ans aura une durée de vie réduite à 7 ans si aucune mesure n’est prise pour la limitation de la charge à l’essieu. La question méritait d’être posée car la qualité et la durée des infrastructures routière a beaucoup fait débat.
Le contrôle du poids total autorisé en charge (PTAC) et de la charge à l’essieu est effectué à travers le système de pesage routier. Ce système consiste à installer des postes de pesage des camions poids lourds sur les principales routes du pays, notamment les routes nationales et celles de liaison avec les pays voisins.La Guinée est très sollicitée avec le Sénégal et aussi le Mali.
Ce qui a conduit Moustapha Naité à aborder la surcharge des véhicules poids lourds. La détérioration de nos routes selon le Ministre est principalement provoquée par la surcharge.
D’ailleurs ,la dernière campagne de pesage menée par la Direction Nationale de l’Entretien Routier a révélé que plus de 80% des camions poids lourds utilisant les routes nationales sont en surcharge. C’est pourquoi , il a été approuvé par ses pairs ainsi que le Pr Alpha Condé.
Le conseil a demandé au Ministre des travaux publics de continuer le processus de recrutement du partenaire technique. Conscient des enjeux , Moustapha Naité entend veiller scrupuleusement au respect des normes, des règles de passation des marchés publics et de la pratique au sein de l’espace CEDEAO.
La Guinée sera donc dans le filtrage des acteurs circulant sur la route afin de se conformer aux nouvelles règles. Notons que dans la sous- région , le Mali fut le premier à aller dans ce sens avant d’être rejoint par le Ghana qui a développé la chose avec le paiement au passage. Depuis 3 ans , la Côte d’Ivoire est allé dans ce sens alliant le paiement de la taxe via le Mobile Money.
Des expériences qui inspireront à coup sûr le ministre Naité , loin d’agir dans la propagande dans le secteur rejoignant son profil de formation.

 

Idrissa KEITA pour GCO

 Correspondant particulier de GCO au Mali

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY