Pour la deuxième fois en trois ans, le grand marché de Madina fait face à un incendie de grande ampleur. Après les flammes qui ont ravagé le centre commercial de Madina sur l’autoroute en 2015, ce sont des centaines de boutiques dont les contenus ont été consumés par un incendie  dans la nuit de ce samedi à dimanche 18 mars 2018.

Selon les premières thèses avancées par les responsables du marché et la police, l’incendie serait d’origine électrique. Un court-circuit se serait déclenché lorsque le courant est arrivé avec une forte tension aux environs de 23 heures. Le constat est amer, on dénombre pas moins de 352 conteneurs qui ont pris feu.

Les autorités au plus haut niveau se sont déplacées sur le terrain pour faire le constat, notamment le chef de l’État, le ministre de la sécurité et son porte-parole qui ont promis de convoquer une réunion d’urgence  « Nous allons demander une réunion interministériel avec tous les départements concernés, l’administration du marché, le gouvernorat pour trouver les solutions idoines afin de régler définitivement le problème » a promis Maître Abdoul Kabélè Camara.

La veille, beaucoup de commerçants sont tombés au plus bas de l’échelle, comme en 2015, même si les circonstances différent, réduits à une précarité et une pauvreté implacables et inexplicables.  En seulement quelques heures, des efforts de toute une vie de quête jonchée d’obstacles se sont dissous dans les flammes…… Pour eux, c’est le début de « l’enfer »….

En 2015, ce sont des pertes estimées à 219 milliards GNF, soit environ 24 millions de dollars, qui avaient été enregistrés suite aux confrontations politiques.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.online

LEAVE A REPLY